Pourquoi améliorer le taux de transformation de son site internet

On a tendance à se focaliser sur les visites et le trafic de son site web, en oubliant de regarder le taux de transformation. Or, acquérir du trafic coute de plus en plus cher. L’entreprise Google se finance en frais publicitaires et met lentement le référencement gratuit au tapis.

Alors, si vous n’avez pas le budget pour acheter plus de trafic, regardez un peu du côté de votre taux de transformation.

Le taux de transformation se calcule en fonction d’objectifs, par rapport au nombre de visiteurs. Différents objectifs sont possibles : voici les principaux mais la liste n’est pas exhaustive.

– collecter des coordonnées dans un formulaire de contact

– recevoir un commentaire ou une inscription à la newsletter

enregistrer une commande, objectif final des boutiques en ligne

Ex.  Avoir un taux de transformation sur les commandes de 2%, signifie ainsi que deux visiteurs sur cent passent une commande sur votre boutique en ligne.

Un bon taux de transformation c’est quoi ?

Google publie certes un baromètre avec son partenaire Kantar Media Compete, mais tout ce que ce baromètre nous apprend, c’est finalement que les taux varient fortement d’un secteur à un autre. (On passe de 0,2% chez les tour opérateurs à 40% chez les grandes surfaces alimentaires).

Au delà du secteur d’activité, plein d’autres facteurs peuvent influencer un taux de transformation. En résumé, impossible de dire ce qu’est un bon taux de transformation.

Cela n’empêche pas de regarder ce qu’il se passe sur votre site et de réfléchir à comment améliorer l’existant.

La première étape est de se fixer des objectifs et de les signifier à Google Analytics.

Comme dit plus haut, l’objectif final d’un site e-commerce est d’avoir des commandes, mais il en existe d’autres.  (demande d’information produit, inscription à la Newsletter,..).

Simplifier, simplifier et simplifier

La clé de la réussite consiste à être aussi simple que possible. A ce propos, un article très intéressant a été publié par Unbounce dont le métier est de construire des landing pages. Intitulé Is Too Much Choice Killing Your Conversion Rates? (proposer trop de choix ne tue-t-il pas votre taux de transformation), l’article se base sur des études de cas précis et quantifié.

L’article mentionne notamment un test effectué dans un magasin par des chercheurs, appelé le test de la confiture. Le principe est de comparer le nombre de personnes qui achètent un pot de confiture après une dégustation. Dans le premier cas, les cobayes ont le choix entre 24 parfums et dans le deuxième, entre 6 parfums. Devinez ce qui arrive ?

Dans le premier cas, 3% des personnes ont acheté un pot, dans le deuxième 30%. C’est assez flagrant : plus il y en a, moins ça transforme.

Transposé sur internet, cela se traduit par le fait qu’il faut réduire au strict nécessaire les interventions de vos visiteurs pour qu’ils atteignent l’objectif. Prenons l’exemple du formulaire de contact. Vous avez besoin :

  1. de recevoir un message
  2. de pouvoir y répondre

De ce fait, seuls deux champs sont nécessaires. D’ailleurs, selon une autre étude citée par Unbounce, le fait de demander un numéro de téléphone dans un formulaire, peut faire chuter le taux de conversion de 52%.

Pour résumer

Rester simple, court et précis dans votre contenu et la navigation. Demandez uniquement le strict nécessaire à vos clients pour le traitement de leur requête, est sûrement le meilleur moyen d’améliorer votre taux de transformation.

Tiré de l’article publié par Mathilde Bohrman Ugal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *